Certaines dorment sur les plages, aux arrêts d’autobus, dans les rues… Leurs enfants sous le bras. Les femmes sans-abri, cela se passe aussi à Maurice. Certaines ont témoigné de leurs situations, durant la semaine écoulée. Victimes de conjoints violents, à la rue car ne pouvant plus payer le loyer…

Si l’association Passerelle prend en charge ces femmes, l’urgence d’un centre de refuge se fait de plus en plus sentir. Cette organisation non gouvernementale reçoit «en moyenne 7 appels par jour», souligne Mélanie Valère, qui en est la directrice et fondatrice. Elle se réjouit que les fonds recueillis grâce à IBL On the Move serviront à financer la mise sur pied d’un abri d’urgence pour les femmes sans-abri.

La compétition sportive s’engage, en effet, envers «Un abri pour elles». Les recettes recueillies lors des inscriptions seront dédiées à ce projet, a expliqué Arnaud Lagesse, CEO d’IBL, le 22 janvier. Ceux qui le souhaitent peuvent aussi faire un don.

Les épreuves :

  • en solo : course de 6 ou 12 km ; VTT, 40 km
  • à trois pour les relais : course à pied, nage et VTT
  • Triathlon : 750 m à la nage, 20 km en VTT et 6 km à pied

Les participants ont jusqu’au 18 février pour s’inscrire (voir les fiches ici). Le grand rendez-vous est prévu pour le 3 mars.