Follow Us On

Slider

«Tonton cigare», «dracula», «oiseau de mauvais augure»… Bobby Hurreeram n’a pas manqué de qualificatifs à l’encontre de Navin Ramgoolam. Dont le Chief Whip n’a pourtant pas une fois cité le nom, hier, durant la conférence de presse des porte-parole du gouvernement.

Hurreeram a fustigé le message de fin d’année du leader du Parti travailliste. Celui-ci, dit-il, était bourré de «critiques» et de «négativité» dont le pays peut se passer.

Il est «clair» que dans la «lutte» actuelle sur l’échiquier politique, «il n’y a plus de place pour ceux de la trempe de M. Cigare», a renchérit le Chief Whip.

Navin Ramgoolam avait dressé un réquisitoire contre Pravind Jugnauth, taisant son nom mais se référant à lui comme «linpos».

Facebook Comments