Ils ne se privent jamais de se traiter de toutes sortes de noms d’oiseaux, aussi bien à l’intérieur qu’en dehors du Parlement. Mais à l’occasion, c’est un tout autre «zanimo» qui focalise leur attention : l’âne. Dont l’autre nom, la bourrique, demeure un qualificatif très utilisé par certains de nos hommes politiques.