Follow Us On

Slider

C’est une bataille de gagner pour le groupe Aret kokin nou laplaz, estime Yan Hookoomsing d’Aret kokin nu laplaz (AKNL). Le Tribunal de l’environnement a émis aujourd’hui une injonction, à la requête du collectif, ordonnant le gel des travaux sur le site du projet hôtelier Le Chaland. L’ordre est en vigueur jusqu’à ce que le tribunal se prononce sur l’appel d’AKNL.

Le collectif a saisi cette instance pour faire appel de la décision du Conseil de district de Grand-Port d’accorder le permis de construire au promoteur, Currimjee Hospitality Management.

Les activistes d’AKNL s’opposent au projet, arguant notamment qu’il y a des risques écologiques mais aussi que le projet n’est pas conforme aux dispositions légales encadrant le développement dans cette région du Sud.

Une initiative similaire, cette fois par George Ah Yan et Bruno Savrimootoo, auprès de cette instance a été rejetée en décembre dernier.

Currimjee Hospitality Management a, dans un communiqué, signifié son intention de contester cette injonction en Cour suprême. Il rappelle que George Ah Yan et Bruno Savrimootoo, qui avaient eu aussi saisi le Tribunal de l’environnement, ont été déboutés en décembre dernier.

Et d’ajouter : « Nous tenons à rappeler que nous avons suivi toutes les procédures dans le cadre de ce développement et à souligner que le respect de l’environnement n’est pas le monopole des opposants. »

Le promoteur fait ressortir qu’AKNL « reprend presque les mêmes accusations et est dans la même lignée que le premier cas ». Et se dit confiant que le projet du Le Chaland Resorts Hotel « sera bientôt une réalité ».

Facebook Comments