La volonté de cohabiter ensemble est une richesse qui a rendu le pays unique. Tout comme le fait que tous les Mauriciens croient dans l’éducation comme moyen d’assurer le progrès. Selon Hector Espitalier-Noël, ce sont les ingrédients essentiels sur lesquels s’est reposé le succès du pays.

Toutefois, si le CEO du groupe ENL rappelle que notre succès est dû, en partie, à notre capacité à apprendre de ceux qui sont venus d’ailleurs, le pays doit une nouvelle fois s’ouvrir. «Sans donner Maurice aux étrangers», tempère-t-il toutefois.

Ce nouveau palier de développement, précise le chef d’entreprise, doit être atteint avec une volonté nationale de s’attaquer à «l’ennemi commun, qui est le combat contre l’extrême pauvreté». S’assurer que tous les Mauriciens puissent vivre dans la dignité, pense Hector Espitalier-Noël, doit être la priorité nationale.