Syndicats et patronat du secteur de la construction sont tombés d’accord sur une hausse salariale de 22% depuis novembre 2017. Or, six mois plus tard, le National Remuneration Board n’a toujours pas émis de recommandations sur ce sujet afin que le Remuneration Order correspondant soit amendé. C’est ce qu’affirment des membres de la Construction, Metal, Wooden and Related Industries Employees Union.

Ils ont manifesté devant leur Parlement, le mercredi 23 mai, pour également attirer l’attention sur la précarité des employés mauriciens dans ce secteur. Alors que les travailleurs étrangers, affirme Eddy Moocarme, président de ce syndicat, sont assurés d’un contrat sur de plus longues périodes.