Un moment «historique» à Mauritius Telecom, de l’aveu du patronat et des syndicats. Qui voient la direction et les syndicats afficher la satisfaction quant à l’accord collectif signé aujourd’hui. Hausse de salaires jusqu’à 10% payable avec effet rétroactif à partir de juillet 2016, retour aux 37 jours de congé, promotions, allocations… C’est sans tumulte que se sont déroulées les négociations entamées depuis octobre 2016.

On note, entre autres, une augmentation salariale dans la fourchette de 2 à 10%, ainsi qu’un exercice de promotion qui touchera plus 600 employés. De plus, on annonce la création de nouveaux postes, en accord avec le plan de restructuration et de rebranding de Mauritius Telecom. La mesure la plus applaudie est cependant l’augmentation des jours de congé, qui passent de 26 à 37 jours par an, cumulables. D’autres bénéfices dont jouissent les employés de MT ont eux aussi été revus à la hausse.

Sherry Singh, CEO de Mauritius Telecom, explique que les discussions avec les syndicats ont eu lieu dans la cordialité et le respect mutuel, ce qui a permis des négociations rapides. Même constat pour Raj Rughoonath, président de la Mauritius Telecom Employees Association, qui se réjouit que plusieurs revendications, comme la création de poste qui date de plus de 20 ans, aient été prises en compte.

Suraj Ray, président de la Telecommunications Employees and Staff Association, note le retour du «dialogue social» au sein de l’entreprise.

La Telecommunication Workers Union n’a pas souhaité être présente au point de presse bien que d’accord avec le rapport, selon Sherry Singh.

Les derniers accords collectifs couvrant la période 2012-2016 avaient laissé un goût amer. Les syndicats avaient eu recours à un médiateur externe afin de faire entendre leurs demandes.