Follow Us On

Slider

«Unwarranted, unjust, disturbing and contemptuous». Les critiques de Shakeel Mohamed contre la Speaker, qui a refusé la motion du député sur la réforme électorale, ne passe pas auprès de la principale concernée. Maya Hanoomanjee l’a fait savoir à la rentrée parlementaire, ce mardi 26 mars. Les remarques du député travailliste ont, certes, été faites hors de l’hémicycle. Il n’empêche que ses «accusations et insinuations» à l’effet que la Speaker était motivée par ses liens de parenté sont «outrageous», a déclaré Hanoomanjee.

Les parlementaires ont le droit de critiquer, a ajouté la Speaker. Ils sont aussi soumis aux règles prévalant à l’Assemblée nationale garantissant «dignité et bienséance».

Relevant le «ton conciliant» de Maya Hanoomanjee, Shakeel Mohamed a accepté de présenter ses excuses.

Le député de Port Louis Est/Maritime avait déposé une motion réclamant que les commentaires de l’Electoral Supervisory Commission sur le projet de loi de réforme électorale du gouvernement soient déposés au Parlement. Motion qui a été refusé basée sur les procédures, a justifié la Speaker.

Le Constitution (Amendment) Bill avait été débattu mais pas passé au vote, fin 2018.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
Droits humains : la partialité de la MBC évoquée par le département d’Etat américain

La partialité de la station de radiotélévision nationale en faveur du gouvernement se trouve en bonne place dans le dernier...

Close