La présidente de la République a adressé son message à la nation à l’occasion de Noël et du Nouvel an. Dans son discours diffusé sur la radiotélévision nationale, Ameenah Gurib-Fakim a félicité Arvin Boolell pour sa victoire à l’élection partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Revenant sur l’accession de Pravind Jugnauth au poste de Premier Ministre, la présidente a salué le fait que celui-ci poursuive les réformes entreprises par le gouvernement à son arrivée au pouvoir en décembre 2014. Ameenah Gurib-Fakim estime que Maurice a toutes les ressources nécessaires pour accomplir la vision 2030.

Même si la présidente souligne les initiatives du gouvernement en vue de continuer notre «expansion économique», elle estime néanmoins que Maurice doit «miser sur ses ressources humaines». Ameenah Gurib-Fakim préconise donc un «système de mérite», basé sur la transparence, la bonne gouvernance et le respect des institutions.

La présidente aborde aussi l’évolution du travail à travers le monde. Ameenah Gurib-Fakim félicite e gouvernement d’avoir introduit un salaire minimum alors que le travail à temps partiel augmente.

La présidente estime qu’il faut «renforcir l’investissement dans la formation des jeunes». Tout en insistant sur la remise en question de notre système éducatif notamment à travers un accent plus prononcé sur la formation technique.

Abordant l’importance de se tourner vers les nouveaux marchés, la présidente souligne que l’Afrique est un marché important qui, dans les années à venir, requerra plus de mains-d’œuvre.