La Confédération des travailleurs du secteur privé n’en démord pas. Les femmes chargées du nettoyage de cours d’écoles doivent être employées par le ministère de l’Education et non être contractuelles auprès d’entrepreneurs. Elles étaient une dizaine devant le Parlement, pancartes en main, tandis que quatre de leurs collègues en sont à leur deuxième jour de grève de la faim.

Ces femmes touchent un salaire de Rs 1 500. Fin août, après des discussions avec le ministre des Finances avaient débouché, il avait été convenu que le ministère de l’Education les emploierait. Elles ont déchanté, la semaine dernière, en apprenant que ce ne serait finalement pas le cas.

Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo de la CTSP sont en grève de la faim à leurs côtés, au ruisseau du Pouce où ils se sont installés depuis hier.