Follow Us On

Slider

Elle a perdu la bataille mais «pas la guerre», estime la Medical Health Officers Association (MHOA). Le syndicat des médecins généralistes a essuyé un revers en Cour suprême la semaine dernière. Celle-ci a refusé sa demande d’injonction visant le refus du ministère du Travail de déléguer des représentants pour superviser un vote sur une éventuelle grève au niveau des cinq hôpitaux nationaux de l’île Maurice.

Pour la MHOA et son négociateur Narendranath Gopee, il s’agit là d’un «complot» pour empêcher ce scrutin dans les délais impartis par la loi. Car la grande majorité des médecins généralistes – «98%», selon Gopee – se serait prononcée en faveur d’un débrayage.

Le syndicat compte se tourner vers des «instances internationales». Rappelant le fond de cette lutte, Vinesh Sewsurn réaffirme son opposition à la semaine de 40 heures (au lieu de 33 auparavant) instaurée pour les médecins généralistes depuis 2016.

Une assemblée générale est prévue pour ce samedi 14 septembre, au siège du Tamil League, à Réduit, à 13 heures.

Facebook Comments