Follow Us On

Slider

Le projet de loi sur le financement politique, actuellement débattu au Parlement, doit être revu. Le texte présenté favorise les principaux partis politiques, estime le syndicaliste Narendranath Gopee, au détriment des petites formations ou celles qui émergent.

Il avance, du reste, que le fonds des contributions devrait être placé sous la responsabilité du Commissaire électoral. Qui se chargera alors de répartir les sommes aux divers partis politiques.

Les débats se poursuivent ce vendredi

Nouvelle séance parlementaire, dans l’après-midi de ce vendredi 10 juillet. Les débats sur le «Political Financing Bill» se poursuivront. Bien qu’initialement, ils étaient prévus qu’ils prennent fin aux petites heures de ce mercredi matin.

L’opposition a d’ores et déjà signifié qu’elle ne votera pas en faveur de ce texte dans sa mouture actuelle, ni de l’amendement constitutionnel qui l’accompagne. Xavier Duval, leader de l’opposition et du PMSD, a suggéré la mise sur pied d’un «select committee» en vue de trouver un consensus. Idée à laquelle Paul Bérenger, leader du MMM, et Arvin Boolell, du Parti travailliste, se sont ralliés lors de leurs interventions hier.

Facebook Comments