Narendranath Gopee n’en démord pas. Le département du Registrar General a fait ses preuves au fil des années. A ce titre, le syndicaliste affiche son incompréhension devant la décision du gouvernement d’intégrer ce service à la Mauritius Revenue Authority (MRA).

Le projet avait été annoncé lors du dernier exercice budgétaire. Dans un souci de rationalisation, divers services du secteur public aux activités similaires sont appelés à fusionner.

C’est le cas de la State Land Development Company, la State Property Development Company, Business Parks Mauritius, Belle Mare Tourist Village, Le Val Development et Les Pailles Conference Centre qui ont fusionné pour former Landscope Mauritius. Cette seule entité gère désormais les biens immobiliers et les terres de l’Etat.

L’administration fiscale sera, elle, placée sous la MRA. Ce à quoi s’oppose vivement la Fédération des syndicats des services civils (FSSC) qui évoque notamment des conditions de travail déplorables à la MRA.

La FSSC dit être toujours en attente d’une réponse du Premier ministre pour solliciter une rencontre afin d’évoquer le sujet. Las d’attendre, Gopee prévient : si le gouvernement ne fait pas marche arrière, il entamera à partir de ce vendredi 24 mars, une grève de la faim.