La nomination d’une rectrice au collège Aleemiah (Boys) fait des remous. La Secondary and Preparatory School Teachers and Other Staff Union conteste la personne qui occupe cette fonction. Le syndicat soutient qu’elle n’est pas enregistrée auprès de la Private Secondary Education Authority (PSEA) et que le régulateur avait, en outre, objectée à cette nomination. Sans compter que la rectrice de l’ex-Aleemiah Girls Form FVI College – qui a fermé depuis – aurait pu assumer ce poste.

Le syndicat que dirige Lysie Ribot soutient, en outre, que les inspecteurs de la PSEA font preuve d’un certain laxisme pour ce qui est des visites effectuées. Alors que le collège perçoit des grants, des enseignants doivent acheter avec leurs propres le matériel pour les classes d’art, soutient le syndicaliste Narendranath Gopee. Tandis que le laboratoire de chimie n’aurait jamais été inspecté.

La rectrice contestée n’a pas souhaité faire de commentaire. Le manager du collège était injoignable, pris dans une réunion.

Nous avons contacté la PSEA et le ministère de l’Education.