Le débat, tel qu’il était prévu par Gender Links, n’a finalement pas eu lieu. Les membres de quelques partis politiques venus à la salle municipale de Quatre-Bornes ont, à la place, amorcé une discussion avec la salle. Si la question centrale qui devait être abordée était celle de la représentativité féminine en politique, le public présent a également fait part de ses interrogations. Que Gender Links compte compiler dans un rapport. Retour en images.