Hier, des pêcheurs de Grand-Gaube ont de nouveau rapporté avoir capturé un spécimen. De deux mètres cette fois-ci. Interrogé sur cela à la sortie d’une réunion spéciale du Conseil des ministres, Anil Gayan a botté en touche. Avant de relever que la pêche de requin est interdite, selon les conventions internationales.

Pressé de questions sur le fait qu’il affirmait, il y a deux semaines lors d’une visite à la ferme aquacole de la région, n’avoir constaté la présence d’aucun requin dans les parages, le ministre du Tourisme a lancé une boutade. «La prochaine fois, on donnera rendez-vous aux requins.»

Le ministre de la Pêche Prem Koonjoo s’en tient, lui, à sa réponse parlementaire. Soit que les attaques de requins ne sont que des «rumeurs».