Le ministre de la Santé s’est montré rassurant lors du lancement de la campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus. A l’école de Barkly, Anil Gayan a affirmé que le vaccin Human Papilloma Virus protège efficacement les jeunes filles si celles-ci reçoivent le traitement avant leurs premiers contacts sexuels. Rappelant que cette politique de santé publique a été adoptée dans de nombreux pays, le ministre de la santé a rassuré les parents sur l’absence d’effets secondaires.

Le vaccin HPV sera administré à partir de 2017 à toutes les élèves de grade 5. Environ 9 000 filles à Maurice et 500 à Rodrigues seront concernées par la campagne de vaccination.