S’il salue le fait qu’Ivan Collendavelloo a réagi ce matin pour s’excuser au nom du Muvman liberater, Alan Ganoo ne manque toutefois pas de souligner l’attitude bien plus conciliante du leader du parti kare-kare lors de la réunion nocturne. Il estime ainsi que les propos de Ravi Rutnah sont «tellement humiliants et dégradants pour les femmes» que de simples excuses du leader du ML ne suffisent pas.

C’est au Deputy Chief Whip de faire son mea culpa auprès des femmes et des journalistes qu’il a insultés par ses propos, hier à Trèfles, estime le président du Mouvement patriotique.

Ravi Rutnah a traité une journaliste de «femel ki pa vo pou enn lisien femel».

Ganoo insiste, une fois de plus, sur la retenue dont devraient faire preuve les politiciens, en particulier quand ils sont au pouvoir.

Il a été parmi les premiers politiciens à dénoncer, sur sa page Facebook hier, les propos de Rutnah.