Tania Diolle a été non seulement la «découverte» de cette campagne électorale. Elle a aussi toutes les qualités pour être la première femme candidate au poste de Premier ministre, affirme Alan Ganoo. Le président du Mouvement patriotique ne tarit pas d’éloges sur la jeune femme, candidate du parti à la partielle de ce dimanche 17 décembre.

Pétrie de courage et d’un sens du sacrifice, Diolle est «tout le contraire» du portrait d’«opportuniste» que des adversaires politiques tentent de brosser d’elle, soutient Ganoo. Pour qui l’universitaire est la «digne remplaçante» de Vidula Nababsing.

Alan Ganoo en est persuadé : «Tania Diolle s’envole vers la victoire.» Cela après une campagne «civilisée» et «honnête» durant laquelle le parti de la rose s’est reposé sur ses modestes moyens et sur les mandants de Belle-Rose/Quatre-Bornes au lieu de ramener des électeurs d’autres circonscriptions pour grossir les foules.

Il y aura un fort taux d’abstention, affirme toutefois Ganoo.