Il ne mangera ni ne boira tant que ses revendications ne seront pas entendues. Mustapha Mohamed en sera, demain, à son 10e jour de grève au Jardin de la Compagnie, à Port-Louis. Celui qu’on nomme aussi Gandhi milite pour les pêcheurs mauriciens. Il réclame notamment que des Mauriciens soient favorisés pour travailler sur les bateaux de pêche qui partent en campagne sur les bancs. Et, qu’en période creuse, une allocation de Rs 7 000 leur soit versée.

Le médecin dépêché par Cehl Meeah, leader du Front solidarité mauricien, pour s’enquérir de la santé du gréviste lui a recommandé de mettre fin à sa grève.