La course au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie est toujours ouverte. Et pour Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, Jean Claude de l’Estrac conserve toutes ses chances. C’est ce qu’ils ont déclaré samedi dernier lors de leur conférence de presse conjointe. D’autant que cela se jouera, indique Bérenger, entre l’actuelle secrétaire général de la Commission de l’océan Indien et Michaëlle Jean.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’OIF seront réunis à Dakar, ce week-end, pour entre autres désigner celui qui succédera à Abdou Diouf. En route pour Dakar, Jean Claude de l’Estrac prévoit d’abord de faire un crochet par Paris pour se rendre au Quai d’Orsay.

A Dakar, le Mauricien sera notamment épaulé par le président Kailash Purryag et le vice-Premier ministre Rashid Beebeejaun, chefs de file de la délégation mauricienne. Le Premier ministre Navin Ramgoolam a, du reste, indiqué avoir écrit aux chefs d’Etat de l’OIF pour souligner les qualités du candidat de Maurice. Celui-ci s’appuie sur son programme, avec un accent particulier sur l’économie, pour convaincre les hauts responsables qui seront réunis les 29 et 30 novembre à Dakar, pour le XVe Sommet de la Francophonie.