Le silence suivant sa missive de la mi-mai ne décourage pas Rashid Imrith. Le syndicaliste maintient que les allocations relatives aux frais d’essence dont bénéficient les fonctionnaires doivent être revues à la hausse. Cela dans le sillage de la hausse des prix de l’essence et du diesel.

Imrith a aussi abordé la question des cotisations sociales (National Pension Fund et National Pensions Scheme), gérées désormais par la Mauritius Revenue Authority (MRA). Cette dernière, soumet pas de «return» mensuel à ce sujet depuis décembre 2017. Ce qui pénalise ceux qui prennent leurs retraites depuis : leurs cotisations ne seraient remboursées que jusqu’à novembre 2017. Pour le syndicaliste, c’est du «vol».

Nous avons contacté la MRA pour un commentaire à ce sujet. La direction dit prendre note des commentaires de Rashid Imrith et nous fera parvenir une réponse d’ici lundi.