Follow Us On

Slider

Afin de faciliter le débat et le travail législatif, Pravind Jugnauth demande que le Political Financing Bill et l’amendement constitutionnel qu’il nécessite soient adoptés séparément. En terminant son discours de présentation au Parlement, ce 9 juillet, le Premier ministre a insisté sur le fait que la proposition du gouvernement «peut ne pas être parfaite mais que nous devons commencer quelque part».

Précédemment, le chef du gouvernement a estimé que le financement des partis politiques est jusqu’ici source de méfiance. Et que les deux textes présentés par le gouvernement offrent une alternative «faisable, raisonnable et pratique» à la situation actuelle.

Pravind Jugnauth a donc demandé le soutien des députés de l’opposition à qui il a suggéré de ne pas voir dans ce débat une occasion d’obtenir un avantage politique. Il les a ainsi exhorté à mettre de côté leur ego pour tenir en compte les «considérations supérieures».

En débutant son intervention sur les deux textes proposés, Pravind Jugnauth a égratigné Xavier Duval. Celui-ci avait présidé un comité sur la réforme des lois électorales alors qu’il était Deputy Prime minister du gouvernemnt MSM/PMSD/ML.  Le Premier ministre s’est félicité du travail subséquent de Sir Anerood Jugnauth qui a revu les propositions initiales du comité Duval.

Facebook Comments