Des musiciens sud-coréens qui pratiquent, de surcroît, le jazz. La découverte promet des surprises. Le trio Han Earl Lee sera en concert, ce samedi 8 avril, au Conservatoire national de musique François Mitterrand, à partir de 20h. Et demain pour faire bonne mesure.

Han Earl Lee est au piano, Kim Hoo à la basse et Suh Soo Jin, la seule composante féminine, à la batterie.

Le groupe est à Maurice dans le cadre de Mama Jaz.

Concerts, ateliers, échanges, réflexion… Le festival enfile, pour sa deuxième édition, des habits de grand. Et se veut un rendez-vous annuel autour du jazz pour rassembler artistes et public, locaux et internationaux, mélomanes et néophytes.

D’une semaine en 2016, les manifestations s’étalent cette fois-ci sur un mois en des lieux multiples. Le coup d’envoi a été donné le samedi 1er avril avec un grand concert de High on Five, la bande à Dean Nookadu, au Conservational national de musique François Mitterrand.

En tout, ils seront 70 artistes internationaux et mauriciens sur scène pour 36 sessions de musique (13 payantes, le reste est gratuit), 16 ateliers et un forum.

Les genres sont divers, allant de l’air jazz au sega jazz en passant par l’électro jazz. Il y en aura pour tous les goûts.

Les concerts et ateliers ne se tiendront pas tous en salle. Le jazz est aussi, les dimanches, sur la plage des Villas Caroline, à Flic-en-Flac et en d’autres lieux tout au long du festival.

Pratique

Les billets sont en vente sur le Rezo Otayo (t.: 466.99.99) à partir de Rs400. Des pass combinant plusieurs entrées sont aussi disponibles.

Pour la programmation détaillée, visitez le site officiel de Mama Jaz ou la page Facebook.