Les secrétaires permanents des ministères des Finances, de l’Education et du Travail planchent sur la question depuis 16h, ce lundi 28 août. Si le principe d’une revalorisation salariale des femmes cleaners travaillant dans les écoles primaires est acquis, les négociations butent sur une autre demande de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). Le syndicat des femmes cleaners réclament, en effet, qu’elles soient employées non à travers des sous-traitants mais à travers un organisme affilié à l’Etat.

Reeaz Chuttoo, le président du CTSP a déploré les pressions subies par certaines des personnes qui étaient disposées à faire grève à partir de ce lundi 28 août. Si aucune solution n’est trouvée, Jane Ragoo et Reeaz Chuttoo de la CTSP ainsi que 10 femmes cleaners entameront une grève de la faim à partir de demain, 29 août.