Les cleaners chargées du nettoyage des écoles seront employées par une compagnie d’Etat et verront leurs salaires passer à quelque Rs 8 500. C’est ce qui ressort des travaux du comité présidé par Dev Manraj sur leur situation, suivant une grève de la faim.

L’accord de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP) a été communiqué au secrétaire financier Dev Manraj le vendredi 10 novembre, explique Jack Bizlall, membre du comité de soutien. Les femmes cleaners ont pris connaissance des recommandations du High Powered Committee le lendemain, au siège de la CTSP. Le rapport du comité Manraj, que Bizlall trouve «consensuel», pourra donc être signé ce lundi 13 novembre.

Si la CTSP se réjouit que ses propositions aient été retenues, la bataille ne sera vraiment terminée que lorsque tout sera mis noir sur blanc et que les amendements à la loi nécessaires pour la création de cette compagnie d’Etat, estime Jane Ragoo. La secrétaire générale du regroupement syndical indique, par ailleurs, que les contrats des entreprises chargées du nettoyage des écoles arrivent à terme ce mois-ci. Le salaire des cleaners devrait alors être pris en charge par l’État, en attendant la création de la nouvelle compagnie.