La compétition scientifique internationale FameLab arrive à Maurice. Déjà présente dans 30 pays, elle donnera la chance aux scientifiques mauriciens âgés de plus de 18 ans de démontrer leurs talents de communication.

La règle est simple : chaque participant devra présenter un concept scientifique en trois minutes, sans l’aide d’outils technologiques. Selon Tris Bartlett, directeur du British Council, cette compétition veut les aider à faire comprendre leurs concepts au plus grand nombre hors de la sphère scientifique. « Les scientifiques se comprennent entre eux mais lorsqu’il s’agit de faire passer un message à un plus grand public, cela s’avère plus compliqué », explique Tris Bartlett.

Ceux intéressés peuvent déjà s’inscrire en ligne et recevront une formation d’une journée en communication. Un panel de juges sera constitué afin d’évaluer les performances des participants et la finale nationale se tiendra 20 mai. « Nous espérons que 10 à 12 Mauriciens seront sélectionnés pour la finale international », souligne Tris Bartlett.

Le lancement de la compétition a eu lieu lors d’une causerie animée par le professeur Venkatraman Ramakrishnan intitulée  Science, evidence and how the distinction between fact and fiction is currently being blurred. Le scientifique s’adressait à des élèves du secondaire ainsi qu’à des étudiants de l’Université de Maurice et de la branche locale de la Middlesex University.

Photo : (De g. à dr.) Mauricio Fernandes, CEO de Planet Earth Institute, Tris Bartlett, directeur du British Council, Lewis Dartnell de l’université de Westminster, Venkatraman Ramakrishnan, Prix Nobel de chimie, et Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la Rébuplique.