Echangeant régulièrement des regards complices, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ont répondu avec une certaine décontraction aux questions de la presse à l’issue de leur conférence de presse d’aujourd’hui à Clarisse House.

Si les questions embarrassantes, notamment sur les sacrifiés rouges ou les proches du pouvoir, ont été habilement évitées, les deux hommes ont néanmoins répondu de manière presque candide sur leurs « erreurs » du passé qui ont fait capoter leur précédente alliance qui avait duré moins de deux ans.