« A enn moman done, bizin dir laverite ki pe pase dan sa pei-la. » Pour Eric Guimbeau, leader du Mouvement mauricien social démocrate, il est aujourd’hui plus que nécessaire de dénoncer les abus et les injustices, les sujets « tabous ». Il réclame ainsi un fact-finding committee sur les compagnies de leasing et les conditions qu’elles imposent à leurs clients.

Il est également urgent, pour la survie « de la communauté de planteurs », de revoir les prix de la bagasse et de la mélasse, achetés au prix « de deux paires de dhall puri » et qui rapportent des millions, explique Guimbeau. Qui s’est également attardé sur le concept de Maurice île durable et les projets polluants dans l’île, de même que sur les secousses qui affectent le monde hippique.