L’Independent Commission against Corruption s’active concernant le dossier Sobrinho. Sur plusieurs volets de l’enquête ouverte à son niveau. Sydney Bathfield, chairman de Royal Park, a été convoqué au triangle du Réduit. L’homme est arrivé aux locaux de la commission vers 15h.

Plus tôt cet après-midi, des enquêteurs de l’ICAC étaient à la State House pour saisir des documents. Une descente a aussi eu lieu au siège de l’ex-Board of Investment afin de réunir des informations quant aux permis octroyés à l’Angolais et à ses associés. Dont des permis de résidence.

La commission anticorruption s’intéresse, par ailleurs, aux voitures associées à Alvaro Sobrinho. Les enquêteurs se sont rendus chez des concessionnaires pour des informations sur les berlines en circulation associées à l’homme d’affaires controversé. L’ICAC ne s’intéresse pas uniquement à l’achat des véhicules mais aussi qui en a pris livraison et assuré les rendez-vous d’entretien.

La Financial Services Commission a suspendu l’investment banking licence de l’Alvaro Sobrinho Africa Ltd le 27 mars. Tandis que le projet d’achats de villas à Royal Park ne sera pas conclu. La raison : l’Economic Development Board a refusé d’accorder une nouvelle extension du délai accordé pour remplir les conditions posées. Dont celles de justifier les fonds destinés à l’acquisition, selon le Défi Media.