Follow Us On

Slider

Augmenter la part des énergies renouvelables et, dans le même temps, réduire la dépendance sur l’extérieur pour la production énergétique à Maurice. Le plan directeur 2030, dévoilé récemment et dont ce sont les deux piliers, a fait l’objet d’une présentation présentée au Club des entrepreneurs et de la transition énergétique de Business Mauritius, cette semaine.

Le directeur des services techniques au ministère de l’Energie, le Dr Soonarane, en a esquissé les principaux objectifs devant les cadres de diverses entreprises impliquées impliqués dans la promotion des énergies vertes. La ligne directionnelle du ministère étant de privilégier le solaire et la biomasse, a expliqué le haut fonctionnaire, tout en faisant un état des lieux du secteur énergétique.

Il y a du potentiel pour des investissements à hauteur de Rs 34 milliards, a-t-il fait savoir, d’autant que le pays vise les 35% de renouvelables d’ici 2030, au lieu de 2025. Un détail qui a retenu l’attention de l’audience présente, a confirmé Raj Makoond, président du comité régional de Business Mauritius sur l’énergie.

Les représentants et patrons d’entreprises ont profité de l’occasion pour faire part de certaines doléances. Notamment le temps d’attente de plus d’un an pour obtenir un permis de production d’électricité.

Il a aussi été question de la possibilité de vendre directement l’excédent énergétique à d’autres entreprises ou particuliers, et ainsi ne plus dépendre du Central Electricity Board, seul fournisseur actuellement. Cette mesure, si elle est considérée par le gouvernement, nécessitera sans doute d’autres infrastructures et de revoir le cadre légal.

Si le Dr Soonarane n’était pas habilité à répondre à ces interrogations, il a en revanche fait le point sur les nouveaux standards de qualité des équipements solaires et éoliens, le nouveau cadre régulateur avec la Utilities Regulatory Authority, qui octroiera les permis d’opérer dans le secteur de l’électricité, ainsi que sur le rôle de la Mauritius Renewable Energy Agency.

Les énergies renouvelables comptaient pour 21% du mix énergétique de Maurice en 2018.

Cette seconde réunion du Club des entrepreneurs et de la transition énergétique a eu lieu au siège de Business Mauritius, à Ebène, le mardi 17 septembre.

Facebook Comments