Follow Us On

Slider

Le no 2 du gouvernement n’en démord pas. Le projet de turbines à gaz est essentiel pour le pays, a indiqué Ivan Collendavelloo au Parlement cette semaine. Les documents d’appel d’offres incluent une clause qui liera l’entreprise retenue durant cinq ans quant à la phase 2, sous condition que le gaz naturel liquéfié soit disponible à Maurice, a poursuivi le Deputy Prime minister et ministre de l’Energie.

Le contrat avait été alloué l’année dernière à Metka. L’Independent Review Panel l’avait cependant annulé fin décembre 2018, citant le fait que la firme grecque n’avait pas divulgué faire l’objet de litiges à l’étranger.

Il n’est pas clair, à ce stade, s’il y aura un nouvel appel d’offres. Le dossier est toujours à l’étude au niveau du Central Procurement Board. Face au député MMM Rajesh Bhagwan, Ivan Collendavelloo a évoqué un exercice «imminent, s’il y aura une procédure» pour justifier à nouveau le fait que le rapport de Poten and Partners sur la situation énergétique ne peut être rendu public.

Un résumé du rapport a été préparé. Sa circulation est «en discussion».

Le CEB compte financer la première phase des travaux, estimée à Rs 3,7 milliards, de ses propres fonds. Cette partie concerne l’installation de deux turbines à gaz. Pour la seconde étape, l’organisme sollicitera des emprunts en plus de fournir une partie du capital.

A la suggestion de rénover les turbines à Fort Nicolay, Collendavelloo a eu la même réponse qu’il y a près d’un an : cela coûterait trop cher car elles sont très vieilles.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Actualités, Main sliders, Slider_Actu
[Vidéo] L’apprentissage à travers la technologie trouve sa place en grades 1 à 3

Depuis mars 2018, les enfants en grades 1 à 3 des 263 écoles primaires de l’île apprennent avec des tablettes....

Close