Follow Us On

Slider

Il a le droit de s’exprimer sur la situation à la Vacoas Popular Multi-Purpose Co-operative Society (VPMCS). Sunil Jhugroo insiste sur ce point. Et s’élève contre l’injonction, et maintenant la charge d’outrage à la Cour («contempt of court») dont il fait l’objet.

L’ex-président du Caretaker Board de la Coopérative de Vacoas était en Cour suprême, ce mardi 2 octobre, pour loger son affidavit contestant l’outrage à la Cour. Plainte que la VPMCS avait logée en juillet 2018.

Du côté de la VPMCS, on indique que cette procédure a été enclenchée parce que Sunil Jhugroo n’a pas respecté l’injonction intérimaire émise le 8 mars 2018 lui interdisant de parler des affaires internes à la coopérative. Or, l’ex-chairman a continué à faire des déclarations en public et à la presse concernant des discussions du board, explique Viraj Baijnath, l’actuel titulaire du poste. «Nous voulons juste qu’il nous laisse travailler tranquillement», a déclaré celui-ci.

Parallèlement, Sunil Bholah, ministre des Entreprises et des Coopératives, réclame des dommages de Rs 500 000 à Sunil Jhugroo à cause de ses allégations d’ingérence dans la vente d’un terrain de la coopérative à Flic-en-Flac. Transaction qui a fini par capoter. L’affaire sera appelée le 12 novembre.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Videos
Uteem retire sa plainte pour diffamation contre Jadoo-Jaunbocus

Rs 500 000. C’est le montant des dommages que réclamait Reza Uteem à Roubina Jadoo-Jaunbocus ainsi qu’à une radio privée devant la...

Close