En cas d’allégation de négligence médicale, la responsabilité des Health Care Assistants (HCA) peut être engagée en raison de « failles » dans le système. Et non pas à cause de ce qu’ils auraient pu faire ou ne pas faire. C’est ce qu’avance la Ministry of Health Employees Union, dans le sillage du tribunal annoncé par le ministre Anil Gayan pour traiter de telles complaintes.

Le syndicat déplore le manque de formation pour les HCA, mais aussi le manque de personnel : « plus de 2000 infirmiers et plus de 300 HCA. » L’absence d’une hiérarchie claire et distincte, estime la MHEU, favoriserait les abus d’autorité de la part d’infirmiers.

Les HCA qui rapportent des maldonnes, auprès d’infirmiers, subissent des représailles, avance Amarjeet Seetohul. « Il faut d’urgence mettre de l’ordre dans le système », soutient le président de la MHEU.

Narendranath Gopee, de la Federation of Civil Service and Other Unions, lance pour sa part un appel au ministre de la Santé pour qu’il fasse preuve de plus d’ouverture.