Le procès intenté à Showkutally Soodhun pour diffusion de fausses nouvelles s’est poursuivi aujourd’hui en Cour intermédiaire. Après Navin Ramgoolam hier, cette séance était entièrement consacrée au chef inspecteur Chandan Kumar Rughoonundun, avec qui prend fin l’étape des auditions des témoins. Ne reste que celles des plaidoiries, qui auront lieu le 31 août prochain. Avant que les magistrats Vijay Appadoo et Razia Janno0-Jaunboccus ne délivrent leur sentence. A l’issue de l’audience, Soodhun a de nouveau affirmé avoir « pleinement confiance » dans la justice mauricienne.

Appelé à la barre, le chef inspecteur Rughoonundun, du Central Criminal Investigation Department, a lu en intégralité les deux dépositions consignées par Showkutally Soodhun les 27 et 28 septembre 2011. Ce dernier y déclare que sa rencontre avec le Dr Zouberr Joomaye, à la clinique Darné le 24 juin 2011, était d’ordre privé. Il y dit avoir initié la conversation sur l’affaire Medpoint car Paul Bérenger, leader du MMM – parti auquel appartient le médecin – « ti pe fer fos rout » et « Pravind Jugnauth pann intervenir dan ka Medpoint ». Toujours selon les dépositions, Soodhun, alors ministre de l’Industrie et du Commerce au sein du gouvernement Alliance de l’Avenir, a l’impression que Navin Ramgoolam, alors Premier ministre, s’est mêlé de cette affaire.

Soodhun précise que c’est lors d’une réunion avec Navin Ramgoolam, en juin 2011, consacrée à ses attributions ministérielles que ce dernier évoque l’affaire Medpoint avec lui. Ramgoolam, selon Soodhun, aurait exprimé ses regrets sur le fait que l’affaire était à l’origine de « problème » entre le PTr et le MSM et que la clinique n’aurait pas dû être évaluée à Rs 75 millions. Soodhun en a alors déduit que Ramgoolam est intervenu dans la deuxième évaluation de Medpoint. Des allégations que réfute ce dernier.

Dans sa déposition, Soodhun explique aux enquêteurs que Zouberr Joomaye aurait « mal interprété » ses propos. Et qu’il n’a jamais fait mention d’une quelconque rencontre entre Ramgoolam et Krishan Malhotra, l’ex-directeur de la clinique et beau-frère de Pravind Jugnauth. Soodhun déclare avoir brièvement rencontré Zouberr Joomaye une nouvelle fois le 1er juillet 2011 soit à son bureau ministériel au Paille-en-queue Court, suite à une requête du membre du MMM. Dr Joomaye tenait à confirmer les propos de Soodhun lors de leur rencontre, la semaine précédente.

Durant sa déposition, les enquêteurs voulaient aussi savoir de Soodhun si les propos qu’il a tenus à Joomaye faisait partie du complot allégué par Nita Deerpalsing pour nuire au PM d’alors, et impliquant le MSM et le MMM. Ce à quoi Soodhun a répondu par la négative.

A l’issue de l’audience, Soodhun a de nouveau affirmé avoir « pleinement confiance » dans la justice mauricienne.