Les urnes ont parlé. C’est la Port Louis Maritime Employees Association (PLMEA) qui remporte les trois sièges réservés aux représentants des travailleurs sur le conseil d’administration de la Cargo Handling Corporation (CHC).

Le syndicat voulait que les travailleurs votent «avec rage». Environ 72% des 1 107 votants ont aujourd’hui plébiscité le syndicat présidé par Alain Edouard à travers Steeve Prosper (506 voix), Shakil Baulum (473 voix) et Fernand Fanor (289 voix).

Du côté de la PLMEA, on se réjouit de cette victoire qui vient, dit-elle, démontrer le soutien des travailleurs du port au président de ce mouvement, licencié le 25 mars. La question de la réintégration du syndicaliste a été au cœur de la campagne menée, cette semaine, en vue des élections. Ils étaient d’ailleurs nombreux à porter des t-shirts bardé du slogan «Je suis Alain Edouard».

La PLMEA maintient que son président doit retrouver son poste au sein de la CHC. Le syndicat se prépare à se rendre, demain, à la Commission de conciliation et de médiation pour tenter de trouver un accord avec la direction de la compagnie sur le cas Edouard.

Ashok Subron réitère son appel au Premier ministre sir Anerood Jugnauth et au Deputy Prime minister Xavier Duval pour qu’ils interviennent auprès de la CHC et provoquent une nouvelle réunion spéciale du conseil d’administration.

En cas d’échec au niveau de la CCM, l’animateur de la PLMEA n’exclut pas le recours à la grève dans le port. Action syndicale sur laquelle les travailleurs pourraient être amenés à se prononcer.

Les deux principaux enjeux auxquels devra faire face la PLMEA sont la privatisation du port, à laquelle elle est farouchement opposee, et les négociations en vue d’un nouvel accord collectif.

Photo : Alain Edouard, Shakil Baulum et Ashok Subron