Aucun des 2 200 bœufs réservés auprès de Socovia ne pourra être utilisé pour la fête marquant le sacrifice d’Abraham. Le parc de cet importateur de bétail est, lui aussi, touché par la fièvre aphteuse, avec 80 animaux décédés jusqu’ici.

En revanche, quelque 1 100 têtes de bétail réparties dans diverses fermes de l’île sont disponibles, a indiqué Mahen Seeruttun.

Le ministre de l’Agro-industrie était face à la presse, ce mercredi 7 septembre, à l’issue d’une réunion avec les représentants des mosquées du pays ainsi que de ses collègues Anwar Husnoo et Showkutally Soodhun.

Il a ainsi été décidé – d’un commun accord, ont souligné les différentes parties présentes – que cabris, boucs et moutons seront abattus pour la fête Eid-ul-Adha, qui sera célébrée la semaine prochaine. Le ministère de l’Agro-industrie effectue actuellement un relevé pour connaître le nombre d’animaux disponibles.

Si l’abattage à domicile est autorisé, il faudra toutefois être en possession d’un permis pour cela et d’un certificat de santé pour l’animal. Des remorques seront mises à disposition par les municipalités et conseils de district pour recueillir les restes, dont les peaux, des bêtes abattues.

Phoro (à l’avant-plan) :  Les ministres Anwar Husnoo, Showkutally Soodhun et Mahen Seeruttun, ainsi que Nissar Ramtoola, président de la Jummah Mosque.