Le Film Rebate Scheme est un bon outil pour attirer des productions de films à Maurice, estime Charles Cartier. Mais le pays doit aller au-delà s’il veut développer l’industrie du cinéma, poursuit le président de l’Economic Development Board. L’animation numérique et la création d’effets spéciaux est, en cela, un créneau intéressant pour Maurice. Notamment pour la création d’emplois et attirer des studios étrangers.

L’EDB a consacré une conférence sur le sujet, ce mercredi 4 avril. Hilton Treves, expert en effets spéciaux, a ainsi fait ressortir la pléiade de métiers techniques et créatifs associés à son domaine. Dont certains ne requièrent que des formations courtes.

Senior VFX Supervisor chez Cinegestic, basée en Afrique du Sud, Hilton Treves compte près de 30 ans dans le domaine des effets spéciaux.

«L’industrie du cinéma nous fait rêver», note pour sa part le ministre des Arts et de la Culture. «Si on produit trois ou quatre films par an, cela boostera notre économie», a ajouté Pradeep Roopun.