Le développement global est l’un des piliers de la réforme de l’éducation, note la Mauritius Head Teacher Association (MHTA) qui dit accueillir favorablement le 9-year Schooling. Les maîtres d’écoles déplorent cependant le manque d’investissements du gouvernement.

Selon Shareef Chady, président de la MHTA, les holistic teachers employés depuis la rentrée scolaire sont toujours au stade d’observation. Ils déplorent aussi le manque d’enseignants et d’infrastructures appropriées pour l’éducation physique.

Quant aux specimen papers pour l’évaluation des élèves, l’association déplore les nombreuses fautes laissées par le Mauritius Examination Syndicate.

Les membres de la MHTA demandent aussi que, comme c’est le cas dans les établissements secondaires, le ministère de l’Education règle les notes de téléphone.

Shareef Chady déplore aussi le flou autour de la situation du personnel de nettoyage des toilettes. L’association souhaite savoir qui doit se présenter comme l’employeur de ces travailleurs. Leurs salaires proviennent des fonds de la Parents-Teachers Association. Cette somme est ensuite remboursée par le ministère.