Ce bout de caillou au large de Mahébourg ne paie pas de mine. L’île aux Aigrettes recèle pourtant bien des trésors de notre faune et de notre flore. Des espèces endémiques, certaines – comme le pigeon des mares – toujours en danger.

Mais grâce aux efforts de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF), la forêt a pu être restaurée et de nombreuses espèces animales et végétales y ont été introduites.

Des visites sur l’île, classée réserve naturelle, sont organisées régulièrement par la MWF pour faire découvrir aux Mauriciens et aux étrangers la richesse mais aussi la fragilité de notre écosystème.