Follow Us On

Slider

Xavier Duval n’a pas mâché ses mots envers certains nominés du gouvernement qui font l’actualité récemment. Vijaya Sumputh, ex-directrice du Centre cardiaque, Gérard Sanspeur, conseiller spécial aux Finances, et Sherry Singh, CEO de Mauritius Telecom, participent à une « operasion defons lakes » de l’Etat. Cela de par leurs salaires importants.

Revenant sur les rémunérations de Sanspeur, révélées au Parlement cette semaine, le leader de l’opposition déplore ses remarques. Le conseiller de Prvaind Jugnauth avait déclaré sur Radio Plus ne pas toucher le salaire d’un meter reader. Pour le chef de file du PMSD, l’« arrogant » Sanspeur doit s’excuser auprès des « ti-dimoun ». D’autant que c’est « l’argent des contribuables qui le nourrit ».

Il y a « pillage » chez MT, à en croire le leader des bleus. Les rémunérations de Sherry Singh, insiste Duval, doivent aussi être connues du public. D’autant que ce proche du MSM n’est pas qu’à la tête de la compagnie de téléphonie mais dirige aussi ses diverses filiales.

Le leader des bleus rappelle qu’en mai 1988, sir Anerood Jugnauth s’était alors engagé à répondre à toutes les interrogations sur MT. Or, à l’Assemblée nationale cette semaine, l’Etat s’est caché derrière la Companies Act.

Abordant la conférence de presse de Nandanee Soornack, Duval est venu remettre les points sur les i quant à l’allocation d’un contrat de restauration à Tropical Times, à l’aéroport. Et de préciser que trois restaurateurs opèrent à Plaisance.

Revenant sur la présidence de la République, Duval estime que la présidence n’est plus « exclusivement » de l’ordre du « cérémonial ». Cela au vu des différents rôles endossés, dont « facilitatrice de business ». La présidence devrait, de ce fait, être soumise à la loi anticorruption et son immunité levée, souligne le leader du PMSD.

Du reste, l’ensemble de l’opposition parlementaire a signé, cette semaine, une pétition demandant à Ameenah Gurib-Fakim de démissionner. A cause de son rôle et de celui de son personnel dans l’affaire Sobrinho. « Maintenant, la balle est dans le camp de la présidente. »

Xavier Duval, qui intervenait lors d’un point de presse ce vendredi 21 avril, dénonce « l’incompétence » du gouvernement quant à la commission d’enquête sur Britam. Qui, selon lui, est prématurée. Il félicite au passage Roshi Badhain pour sa « transparence » face à la presse le lundi 17 avril, sur ce sujet.

Duval a aussi invité Pravind Jugnauth à suivre l’exemple de son homologue britannique. Theresa May a annoncé, ce mardi 18 avril, que des élections anticipées auront lieu en juin prochain.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Main sliders, News, Uncategorized, Videos
[Vidéo] L’interrogatoire de Shahebzada Azaree à l’ICAC se poursuit

Pour son deuxième jour d’interrogatoire, le directeur des fast-food Gloria n’aura pas été plus loquace. Comme hier, Shahebzada Azaree a...

Close