L’ajournement du Parlement au 14 juin est la preuve que Pravind Jugnauth n’arrrive pas à concilier son travail de Premier ministre et de ministre des Finances, estime Xavier Duval. Et cela bien que le chef du gouvernement refile les questions qui lui sont adressées à ses ministres, renchérit le leader du PMSD.

Que le Budget soit présenté le 14 juin n’est pas non plus un hasard, dit-il. Car les débats budgétaires aideront à «noyer le poisson» en ce qu’il s’agit de sa motion of disallowance sur la hausse des carburants, qui doit être débattue au plus tard le 22 juin, indique Duval.

Abordant les débats sur le Human Tissue (Removal, Preservation and Transplant) Bill, hier, Duval se dit «déçu» de l’attitude d’Anwar Husnoo. Le ministre de la Santé a refusé tous les amendements proposés par l’opposition le vendredi 25 mai. Et fait regretter son prédécesseur : «Mille fois Gayan.»

Le leader de l’opposition conteste, par ailleurs, la nomination de Sharmila Sonah-Ori comme membre de l’Electoral Boundaries Commission et de l’Electoral Supervisory Commission. L’avouée est une «activiste notoire du MSM», s’insurge Duval.

Celui-ci est également revenu sur sa Private Notice Question du vendredi 25 mai, consacrée au décès de Dilan Eléonore. Réitérant que le ministre de la Justice a fait preuve d’arrogance et que Maurice doit adopter le concept de juridiction extraterritoriale.

Commentant la réforme électorale, le chef des bleus n’est pas impressionné : «Il faut une réforme courageuse, pas une réforme bouche-trou.»