Les récentes saisies de drogues sont, certes, une affaire grave. Mais c’est aussi l’occasion de pouvoir remonter le réseau de trafiquants, dit Xavier Duval.

Il faudrait, dans cette optique, enroler l’aide de pays amis, poursuit le leader du PMSD, pour épauler les enquêteurs locaux. La Mauritius Revenue Authority et l’Anti Drug and Smuggling Unit ont réussi deux beaux coups de filet, ces derniers jours. Ils ne pourront toutefois pas forcément aller au bout de leurs investigations, estime Duval, surtout au regard des possibles connexions politiques.

L’arrestation de Geanchand Dewdanee, un proche du MSM, dans le cadre de l’enquête suivant la saisie de 135 kilos d’héroïne, le fait d’ailleurs s’interroger : est-il un bailleur de fonds du parti soleil ?

Duval affirme que cet homme, tout comme Álvaro Sobrinho, est un « habitué » des couloirs du gouvernement. Que Dewdaree a même régulièrement été aperçu au ministère des Finances.

Le leader des bleus soutient également que le Board of Investment a délivré à l’Angolais un occupational permit en 24 heures, « sous pression ».

Revenant sur le métro léger, Duval avance que le gouvernement tente de redorer son blason à travers un projet d’infrastructure public censé doper la croissance. Car au final, le régime en place n’a pas réussi le miracle économique promis.

Et de se demander si le Bus Rapid Transit n’aurait pas été un choix plus judicieux et plus sûr. Et de rappeler qu’il ne faut pas oublier les travailleurs du transport dans l’équation.