Le principe de séparation a cours dans les centres pénitentiaires du pays. Détenus mauriciens et étrangers ne sont pas logés dans le même espace, assure le Commissaire des prisons. Afin notamment d’éviter les contacts entre trafiquants locaux et étrangers.

Les ressortissants étrangers en détention préventive se retrouvent à la prison de Beau-Bassin, précise Vinod Appadoo. Ceux qui ont été condamnés sont détenus à la prison de Melrose.

A la cérémonie d’accueil d’aspirants gardes-chiourmes, ce matin, le Commissaire des prisons a aussi souligné que ces services souhaitent être moins dépendants de l’Etat, notamment pour ce qui est de la fourniture des aliments. Ainsi, un projet de boucherie est en cours de réalisation : les détenus élèveront des poules qu’ils abattront eux-mêmes pour leur propre consommation. La culture de légumes est aussi encouragée.

A travers ce projet, Appadoo souhaite faire d’une pierre, deux coups : faire travailler les détenus vers leur réhabilitation et réduire les dotations budgétaires des prisons.