Après avoir passé 36 heures en isolement, Navin Kistnah a été traduit en cour aujourd’hui. Le Mauricien est poursuivi provisoirement pour importation d’héroïne.

La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, la magistrate Navina Parsuramen a ordonné que le prévenu soit maintenu en détention. Les enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit ont mis en avant les risques que Kistnah ne manipule des preuves, fasse pression sur des témoins ou s’enfuie.

Le courtier maritime a comparu peu avant la mi-journée en cour de district de Port-Louis, où il est arrivé coiffé d’un casque, en véhicule blindé et sous forte escorte policière.

Le suspect a, par la suite, regagné les Casernes centrales où il est détenu depuis son retour à Maurice dans la soirée du samedi 15 avril.

Kistnah devrait rencontrer ses hommes de loi cet après-midi. Me Neelkanth Dulloo indique qu’il attend l’autorisation pour la client visit. Ce n’est qu’après qu’il pourra alors être question d’un calendrier pour l’interrogatoire de Kistnah.

Kistnah doit être entendu dans le cadre de l’enquête ouverte suite à de récentes saisies de drogue au port, dont l’une de 135 kilos d’héroïne le mois dernier.

Le courtier maritime devra de nouveau comparaître en cour de Port-Louis le lundi 24 avril prochain. Tout comme les deux autres suspects dans cette affaire, Sibi Thomas et Geanchand Dewdanee, qui étaient aussi au tribunal ce matin.