Il faut plus de coordination et de collaboration entre les institutions dans la lutte contre le blanchiment d’argent provenant du trafic de drogue. Pour cela, la Mauritius Police Force, la Financial Intelligence Unit, la Mauritius Revenue Authority, la Financial Services Commission et la Mauritius Prison Services se rejoignent sur une plateforme, à l’initiative de l’Independent Commission against Corruption.

Une première réunion entre les représentants des institutions a eu lieu ce mercredi 14 juin 2017. Elles se sont mises d’accord sur l’élaboration d’un protocole d’entente inter-agences. La plateforme prévoit aussi des campagnes de sensibilisation communes.