Sensibiliser le public sur l’impact environnemental de l’industrie de la mode et parvenir à changer les habitudes à moyen terme. Tel est le but de Diane et Lena Lautenberg, fondatrices de la plateforme D&L. Les sœurs jumelles de 22 ans, qui habitent Tamarin, se sont lancées dans ce projet alors qu’elles étaient au Vietnam l’année dernière.

Les anciennes «fashionistas» se sont rendues compte que l’industrie de la mode était la deuxième industrie la plus polluante au monde et qu’il était temps de changer les choses. Comment ? D’abord, par l’éducation. Une mode durable ne passe pas forcément par l’achat de vêtements à matières écologiques. Il y a la réutilisation de vieux vêtements ou l’achat de ceux vendus en vide-dressing. Rencontre.