L’ex-ministre de l’Education est sorti de sa réserve. Et vient, dit-il, apporter des précisions. Pour Dharam Gokhool, Rajesh Jeetah, qui gère le portefeuille de l’Enseignement supérieur, tente de se dédouaner à travers le communiqué émis, la semaine dernière, par son ministère. Ce document retrace « l’historique » des universités étrangères « problématiques », dont le Dr D. Y. Patil Medical College (DDPMC) et EIILM University, depuis leur établissement à Maurice.

Les problèmes notés dernièrement, poursuit Dharam Gokhool, sont le signe d’un « affaiblissement des institutions concernées ». « Il faut revoir le fonctionnement de la TEC. »

Par ailleurs, le DDPMC a émis un communiqué, cet après-midi, pour annoncer qu’il poursuit les deux médecins indiens ayant fait état d’irrégularités au sein de cette institution. Le collège médical leur réclame Rs 50 millions de dommages. Et leur reproche d’avoir tenu des propos « avec intention de nuire et de porter préjudice à la réputation de l’établissement ».