Son interrogatoire s’est poursuivi aux Casernes centrales dès sa comparution en Cour terminée. Durant les quelque deux heures d’audition, Devanand Ritoo a été confronté à 20 questions. Il a toutefois fait prévaloir son droit au silence.

Il a aussi été confronté au policier qu’il a agressé, lundi dernier.

L’ex-ministre des Sports était accompagné de son avocat Rama Valayden. Yatin Varma, qui était présent lors de la première séance, à la mi-journée, n’était pas présent, n’étant pas autorisé à représenter Ritoo.

Celui-ci sera de retour aux Casernes centrales le mardi 24 janvier.