Après la boutade du Premier ministre, qualifiée de « mauvaise plaisanterie » par Paul Bérenger, la première sortie publique commune des deux hommes a été l’occasion de jauger si l’entente est toujours cordiale. C’est ce qui semblait être le cas aujourd’hui lors de la messe de la St Louis, célébrée dans la cathédrale de Port Louis.

Même si le chef du gouvernement et leader du MMM étaient séparés par l’allée centrale de la cathédrale, les deux hommes ont affiché une certaine cordialité. S’ils n’ont eu aucun aparté, les deux responsables politiques arboraient néanmoins un large sourire en sortant ensemble de la cathédrale à la fin de la cérémonie religieuse. Une attitude qui tranche avec les bruits de couloirs au sein du MMM faisant état d’un refroidissement des relations avec le Parti Travailliste.

La messe de la St Louis a été l’occasion pour le père Jean Maurice Labour d’évoquer les liens qu’entretiennent le pouvoir politique et le monde religieux. Le vicaire général a ainsi admis l’existence d’une « instrumentalisation mutuelle » de la politique et de la religion notamment à des « fins électoralistes » et « roderboutistes ». Avant d’affirmer que « si on dénonce avec raison l’ingérence des religieux dans la politique de parti, il faudrait tout aussi bien dénoncer l’ingérence des politiques dans la religion…avec la complicité de certains religieux il est vrai ».